maillot liverpool 2020-2021

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Uncategorized

Alors, comme il y a 6 ans et à tout juste 28 ans, il arpente toujours son couloir gauche, n’hésitant pas à venir apporter le surnombre, à balancer du caviar dans la surface grâce à sa patte gauche, à placer quelques coups-francs (n’est-ce pas Mister Jaaskelainen ?) ou penaltys en lucarne. Vêtu d’un survêtement de couleur crème, Benjamin Mendy, 27 ans, a écouté les bras croisés les propos tenus à l’audience, qui lui ont été traduits en français par un interprète. Né à Johannesburg, en 1982, il a grandi dans un township, celui de Westbury, Pienaar se lance très vite dans le foot et finit par se faire remarquer par l’Ajax Cape Town, le club satellite du « Grand Ajax » en Afrique du Sud. Le prêt est signé dans les tout derniers instants du mercato et re voilà Pienaar à Goodison pour 6 mois. Le joueur et le club demandent une extension du prêt et Coleman pourra jouer jusqu’à la fin de la saison, participant aux play-off (victorieuses) du club de la station balnéaire.

En prêt (40 matchs, 2 buts) dans un premier temps, mais Moyes sent le potentiel du joueur et lève très vite l’option d’achat estimée à 2,35M£. Le joueur lui rendra bien en livrant des prestations majuscules et en étant élu « Joueur de la saison » en 2009/2010 par les supporters du club. Comme par magie, le joueur retrouve ses qualités, joue 14 matchs, marque 4 buts (égalant son meilleur total à l’époque) et fait 6 passes décisives (le meilleur total de l’équipe). Le score est écrit en vert si l’équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match. William Saliba est un habitué des sélections de jeunes de l’équipe de France. Après 11 ans de présence internationale, il compte 90 sélections (mais pas de but par contre). C’est en 2003 que sa carrière décolle, il a alors 24 ans et vient d’être recruté, contre 4M£, par Manchester United. Il ne fera ses débuts en championnat qu’un an plus tard, mais celui que l’on surnomme « Schillo » en hommage à Totò Schillaci, survetement de liverpool va très vite dissiper les doutes quant à sa future carrière européenne.

En octobre 2012, il annonce sa retraite internationale, préférant se consacrer à sa carrière en club. En plus, Moyes part à Manchester United et annonce vouloir recruter Fellaini et Baines. Il faut dire qu’avec 12 buts en 36 matchs cette saison-là, Fellaini était en feu. Il faut dire qu’on l’annonce comme un milieu récupérateur, mais qu’il trouve le moyen de marquer 9 buts en 35 apparitions, ce qui en fait le meilleur buteur du club (à égalité avec Tim Cahill). L’adversaire du jour s’appelant Tottenham, on peut dire que la vengeance est un plat qui se mange froid. En janvier 2011, il refuse une offre de Chelsea et s’engage avec Tottenham, contre un chèque de 3M£. Ce sera un échec, souvent blessé et jamais vraiment dans le rythme, il traîne son spleen. Enfin, l’apothéose, saison 2012/2013 il décide de tout casser sur son passage. Au final, il réalise la meilleure saison de sa carrière, 40 matchs, 7 buts et surtout un rôle de leader sur le terrain.

Richard Wright a eu droit à deux matchs, tout comme Steffan Wessels ou Jan Mucha. En 2005 rien ne s’arrange, car Manchester recrute deux gardiens, Ricardo et surtout Edwin Van der Sar. Lorsqu’il signe à Everton en 2009, cela fait déjà huit ans qu’il gambade sur les vertes pelouses anglaises, sous les maillots de Newcastle (2001/2002), Manchester City (2002/2007) et Portsmouth (2007/2009). Le club débourse alors 5M£ pour s’attacher ses services et palier au départ de Lescott vers Manchester City. Attention, quand Jagielka tire, Jagielka fait mal. Quasiment un an jour pour jour après l’attentat à la grecque, il se fait de nouveau mal à la cheville et se retrouve à nouveau arrêté jusqu’à la fin de la saison. Bien que Mikel Arteta l’ignore les premières semaines après son retour, Saliba, s’étant forgé une forte mentalité toutes ces années, fait une bonne présaison qui lui vaut des félicitations de la part de l’entraîneur espagnol. 25 ans. Ironie de l’histoire, il était à l’académie d’Everton jusqu’à ses 15 ans et son départ pour Sheffield. Ironie de l’histoire, c’est face à Blackpool que Coleman marque son premier but en championnat avec Everton. Grâce à son Belge touffu, les Toffees se prennent à rêver d’une qualification en Ligue des Champions.

Consultez notre page d’accueil pour en savoir plus sur survet liverpool.