femme et plaid fourure

Je ne doute nullement que mon inquiète affection ne m’eût, en effet, une fois ou une autre, suggéré ce mélancolique pressentiment ; mais ma déplorable mémoire, dans ce moment-là même, ne me fournit aucune circonstance précise où ce phénomène moral se fût produit. En effet, ce sweat plaid se porte de façon très ample. Il porte le nom de Todd’s-Corner. Todd’s-Corner est une des fermes de M. Fairlie… Il ne faut pas y penser, pas une minute ! Ne m’en veuillez pas ! ’eussiez effrayée, moi, et non pas elle… Je recule, moi, devant l’idée de jeter l’alarme, une seconde fois, dans cette pauvre âme effarouchée, comme je l’ai fait aujourd’hui. Si jamais je me rétablis, et que j’aie une seconde occasion de faire une plus ample connaissance… Notre fille de laiterie est la seconde fille du fermier. Ce fut bien le temps où la jeune fille se profila dans un décor approprié à sa douceur virginale, le temps où elle fut quelque chose au salon paternel, où on la rechercha, où elle fut comprise, où l’on sut éveiller peu à peu ses sensations nouvelles et délicates sans troubler en rien sa puberté songeuse. Il revint annonçant que la fille de laiterie était, pour le moment, à la ferme.

Elle m’assura qu’elle était sûre, une fois arrivée aux marais, de rencontrer quelqu’un des laboureurs de la ferme. Je vais mieux maintenant, soupira-t-elle, en me regardant avec une expression plus recueillie… La « jeune dame, » n’étant pas là pour s’expliquer sur ce point, son tuteur avait pris sur lui de choisir la date la plus rapprochée, – le vingt-deux décembre, – et nous avait écrit en conséquence, pour nous rappeler à Limmeridge. Anne Catherick, sur le point de s’éloigner, prenait le bras de son amie. Le train était sur le point de se mettre en mouvement, et deux ou trois voyageurs attardés se groupaient autour du petit guichet par où les billets sont distribués. Elle n’y était pas allée depuis trois jours, et ce soir-là, la femme de charge lui avait accordé une sortie de faveur. Certainement, une maison de santé ; un de ces asiles, par conséquent, où les riches seuls, d’ordinaire, peuvent se faire admettre ; et c’est là qu’il a fallu la retenir, comme malade, en payant pour cela, chaque année, une somme considérable.

Ne voyez-vous aucun doute à ce que ce soit sir Percival Glyde, et non tout autre qui l’ait fait emprisonner dans cette maison de fous ? L’avenir de ma sœur est mon principal souci dans ce monde, et j’ai sur elle assez d’influence pour me mettre à même d’y veiller en ce qui concerne son mariage… Vu l’énorme distance sociale qui sépare ces deux êtres, et qui semble exclure jusqu’à l’idée d’un rapport quelconque entre eux, il est de la dernière importance, – dût-il être prouvé qu’on avait toute raison de l’enfermer, – de savoir pourquoi il a été, lui, l’agent principal de cette terrible détermination. Le document officiel destiné à les cataloguer va être immédiatement rédigé… Sir Percival Glyde ne passera pas de longs jours en cette maison sans avoir complétement édifié, là-dessus, pull plaid femme et M. Gilmore et moi-même. Vous remarquerez, cependant, qu’il s’agit d’une maison de santé ; c’est bien là, je crois, ce que vous avez dit ?

Après tout néanmoins, c’est bien différent. Je ne puis dire ce qu’il pensa du traitement qu’on avait suivi ; mais je fus frappée de ce fait curieux, qu’il nous adressait, à moi et à mistress Rubelle, bien plus de questions qu’à son confrère ; et que, tout en examinant la malade de M. Dawson, il semblait écouter avec assez peu d’intérêt ce que M. Dawson croyait bon de lui dire. Mistress Clements me jeta un regard d’intelligence, et secoua la tête en signe de pitié. Mistress Clements me remercia poliment, mais avec un refus. Nous nous quittâmes là-dessus jusqu’au lendemain. Oui, répondis-je. Ni Pesca ni moi ne sommes restés jusqu’au bout… Oui, oui, disait-il avec un accent bourra, grondez-moi, bravez-moi tant que vous voudrez ! Tout innocent que j’étais d’avoir voulu l’effrayer ou lui faire mal, l’aspect de son pauvre visage, pâle et bouleversé, me fendait le cœur. Faut-il que vous vous brisiez le cœur pour rendre le calme à sa vanité alarmée ?

Consultez notre site Web pour en savoir plus sur plaid pull femme.